Infos du mardi 26 mai

Bonjour à chacun et chacune,
 
 
Nous tentons toujours de rester en lien avec vous au travers de cette lettre d’informations hebdomadaire. Cette semaine :
 
– Poursuite de l’enquête auprès des familles pour l’ouverture de l’Espace Jeunesse en juin,
– Appel à témoignages,
– Solidarité locale,
– Programmation a venir,
– Parole de commerçants…
 
 
Nous souhaitons réfléchir à une ouverture de l’Espace de jeunesse sur le mois de juin.
 
Nous pensons que de nombreux adolescents ne reprendront pas d’activité sociale extérieure avant septembre, même si pour le moment, les propositions estivales (séjours et activités quotidiennes) de la caravane MJC sont toujours d’actualité. C’est donc pour lutter contre l’ennui, l’isolement, le besoin d’air et proposer un complément à l’école à distance que nous souhaitons proposer aux publics jeunes un panel d’activités socioculturelles diversifiés.

Qui : Par groupe de 10 jeunes et selon les retours de cette enquête auprès des familles adhérentes à la caravane MJC / Un jeune s’inscrit pour toute la semaine sur un créneau pour éviter les croisement des publics,

Où : Salle G. Brassens (en priorité) mais également en extérieur soccer et skate park,
Quand : Du lundi au vendredi / un groupe par demie journée (10h00-13h00 / 14h00-17h00)
Comment : L’équipe d’animation accueille les groupes, assure l’organisation de l’espace, des activités et le respect des conditions sanitaires,
Quoi : Accompagnement à la scolarité, connexion à l’internet, préparation des activités de l’été (organisation des séjours et contenu des activités quotidiennes), mise en perspectives de projet jeunesse pour la saison 20.21, projet de micro-trottoir pour collecter les témoignages de servonnais sur le ressenti de cette expérience COVID-19 et ateliers socioculturels menés soit par les animateurs jeunesse soit par les animateurs techniques de la Caravane MJC… Et toutes autres propositions des jeunes.
 
————————————————————————————————————————————————-
Enquête :
Ces quelques questions s’adressent aux familles avec des jeunes de 10 à 15 ans.
Nom/prénom : *
Age : *
Etes-vous intéressés par cette proposition d’ouverture : *
Quels créneaux horaires vont conviennent le mieux : *
Quelles activités souhaitez-vous proposer : *
 
Je laisse mes coordonnées pour être informé.
Mail : ……………………………………..@…………………………………………….
Tel :  ………./………./………./………./……….
 
* Merci de renseigner les questions
————————————————————————————————————————————————-
 
 

N’hésitez pas à témoigner de vos initiatives et de votre perception de ce confinement avec des photos, des anecdotes, des témoignages :  directionmjc@caravanemjc.com

 
Si vous souhaitez agir bénévolement, un dispositif est institué dans le cadre de la   Réserve Civique, ouvert à tous les citoyens français   jeveuxaider.gouv.fr
Plus localement, vous pouvez signaler toute demande auprès du CCAS de Servon sur Vilaine par téléphone au 06 23 41 24 16 ou par mail population@ville-servonsurvilaine.fr
 
 
Programmation à venir !
Aujourd’hui TINNY MOON par Simyaprod programmé le samedi 19 décembre à 11h00.
 

Tiny Moon est d’abord l’histoire d’une rencontre, celle de Marie Juste et d’Aurore Pauvert, qui chacune dans leur coin ont discuté en face à face avec la lune et exploré sa forme ronde, cette figure du cercle qui se retrouve dans toutes les formes de vies. De l’infiniment petit à travers nos cellules, en passant par le ventre d’une femme enceinte, à l’infiniment grand à travers les planètes, le cercle survient à partir du phénomène d’attroupement créé par un point, autour duquel on se rassemble …
 
Tiny Moon est une naissance, un soupir, une rencontre de sphères lointaines et proches à la fois… un cocon et une métamorphose. La lune se déploie dans toutes ses phases, elle apparaît et disparaît. La petite lune apparaît, disparaît, danse à la rencontre des mains, des pieds, évolue dans un bain de lumière tranquille et de sons: souffle, voix, bambousax, tambour amérindien, chant. De la rondeur, de la douceur à voir, écouter et rêver.
 
 
 
La couturière d’Entre mes fils’, Françoise Cadieu, fait et vend des masques confectionnés selon les indications de la norme AFNOR, 8€ l’unité. Ils sont déposés au Vival ou à la Civette, vendus au prix coûtant par les accueillants.
 
 
La Caravane MJC a également décidé de donner la parole aux commerçants de Servon sur Vilaine, sur leurs ressentis de ce confinement. cette semaine, nous remercions Sylvie de La CIVETTE pour sa collaboration :
 
17 mars 2020 DIMANCHE MATIN

Partagée entre joie de pouvoir continuer à ouvrir et angoisse face à ce virus inconnu
Partagée entre faire son métier de commerçant et mettre en place et faire respecter les gestes barrières (mesures sanitaires)
Partagée entre l’injustice d’exercer son métier par dérogation et d’autres fermés par décision administrative
Bref de l’angoisse, de l’incertitude face à demain, face à cet ennemi invisible

Après ce dimanche matin, pas comme les autres et les différentes recommandations de nos chambres syndicale nationale et départementale, je fais le choix de n’ouvrir ma boutique à la clientèle que le matin du mardi au samedi inclus.

Je navigue dans le flou : comment va se comporter la clientèle, dans quel état d’esprit va t-elle être, va t-elle continuer à fréquenter mon commerce? Est ce que je vais arriver à payer mes charges fixes?
Comment je me protège, comment je les protège.
Bref beaucoup d’incertitude, que des questions et un système de débrouille se met en place.

Un élan de solidarité

un artisan me propose des masques de chantier
une couturière me fait deux masques en tissu
un client me donne quelques masques jetables pour me dépanner
la mairie me donne un flacon de gel hydroalcoolique (reste des élections)
un client me fabrique une visière avec une imprimante 3D
J’achète des gants à l’épicerie (très réactif dans son approvisionnement)
et oui c’est grâce à tous ces gestes que se met en place progressivement la mise en sécurité de Moi Même et des clients
MERCI A TOUS (ils ou elles se reconnaitront )

une fois cette logistique installée, la phase de la pédagogie arrive : pourquoi, comment, que faire?
L’objectif : RASSURER,  EN PARLER, ROMPRE L’ISOLEMENT
et pour moi essayer de garder le sourire. Je vous l’avoue en tout humilité, cela n’a pas été simple sur la première quinzaine. Le mode projet qui m’anime, s’interrompt. Je vis au jour le jour.

Après la routine du confinement s’installe, pas confortable mais « on fait avec »
on ne se plaint pas « on est ouvert et on gagne sa croûte »
La course à l’approvisionnement commence, les délais s’allongent, les livraisons sur site supprimées. Obligée d’aller chercher de la marchandise et quelque fois sans succès faute de stock suffisant.
Prise de conscience que la réouverture ne pourra effectivement se faire que lorsque les approvisionnements seront fluides et suffisants.
Je ne souhaite pas générer en plus du confinement, une INSATISFACTION  et par respect pour tous les clients qui pouvaient attendre sagement leur tour 5-10-15 mn…
Economiquement le clientèle a été au rendez vous et je l’en REMERCIE sincèrement, c’est grâce à elle que je vis, que je gagne ma vie

Le temps n’est pas à la plainte car j’avais toujours à l’esprit le sort, subi, de certains commerçants Servonnais fermés et qui vont devoir se battre, s’adapter pour vivre, voire survivre

Mot de la fin : ce Coronavirus m’a fait réfléchir à l’essentiel de ma vie  personnelle et professionnelle et a permis de mettre en avant beaucoup de générosité, de sympathie, d’entraide trop souvent dissimulées mais  bien présentes
MERCI A VOUS TOUS
 
 
Bonne semaine et prenez soin de vous !